Forum d'une communauté loufoque.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Des droits de la tristesse comparés à ceux de la joie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Potaytoz
Ancien


Nombre de messages : 1616
Age : 26

MessageSujet: Des droits de la tristesse comparés à ceux de la joie.   Mer 4 Nov - 1:10

Je profite de mon insomnie et des droits qui sont accordés à l'état de tristesse pour faire part sur Anaboten de ces questionnements. [Passage supprimé sur la justification du pourquoi du comment de cet acte]

Ces états que sont la tristesse et la joie sont radicalement opposés, et j'irais dire qu'entre eux est l'état neutre (pour ne pas dire d'ennui, d'oubli, d'aliénation etc etc...)

Admettons que cet état neutre soit la base dans le monde "actif" (études, travail), jusque là je ne pense pas choquer grand monde : on n'est pas triste en soi de devoir travailler, ni joyeux en soi de devoir travailler.
Il est mal vu par les moeurs que l'état de joie nuise à notre prestance dans ce monde "actif"; j'entends par la qu'on nous rend coupable d'absence ou d'inefficacité pour des raisons de : fêtes, filles, beau temps etc... Il s'agit alors de trouver un équilibre entre accepter d'être coupable, et se faire violence en sacrifiant fêtes, filles, beau temps etc...
Il est par contre toléré que l'état de tristesse nuise à notre prestance dans ce monde "actif"; il est normal d'être absent ou inefficace pour des raisons de : deuil, insomnie due à une quelconque tristesse, problèmes familiaux etc... Toutefois dans les limites du raisonnable. Il n'y a alors plus besoin de trouver un équilibre, ce soir étant triste et ayant du mal à dormir à cause de cela, j'ai tout à fait le droit d'être fatigué demain.

On pourrait justifier cela en se disant que à l'état de tristesse il n'est pas besoin d'ajouter encore de la peine. Mais cet argument ne se vaut pas puisqu'il s'agit de se faire violence, et non pas de la peine, être présent et en forme n'ajoute pas à la peine, mais fait violence à la personne qui préférait se complaire confortablement dans sa peine ou sa joie.

Alors s'agirait-il d'une plus grande force de la tristesse comparée à la joie ? Je ne pense pas non plus, je me sens moins vif d'émotions ce soir à avoir l'impression de perdre l'affection de la fille de mes pensées que je l'étais il y a deux moins à avoir l'impression de gagner cette affection.

Pourquoi donc, demain aurais-je le droit d'être fatigué à cause d'elle, puisque je suis triste, alors qu'il y a un mois je n'avais pas le droit d'être fatigué à cause d'elle, puisque j'étais joyeux ?

C'est injuste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diurnambule
Ancien


Nombre de messages : 1565
Age : 26
Localisation : Plus très loin

MessageSujet: Re: Des droits de la tristesse comparés à ceux de la joie.   Mer 4 Nov - 1:15

Prends un somnifère ça ira mieux :green:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
absent
Ancien


Nombre de messages : 2112
Age : 26
Localisation : Inconnu à cette adresse.

MessageSujet: Re: Des droits de la tristesse comparés à ceux de la joie.   Mer 4 Nov - 12:58

Tu t'engages dans un questionnement impossible. Il y a bien trop de choses similaires et absurdes pour essayer de les expliquer.
Même pour ce simple sujet, la réponse est lointaine... et très longue.

_________________
Il ne faut pas confondre antithèse et esprit de contradiction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WaAny
Ancien


Nombre de messages : 4148
Age : 27

MessageSujet: Re: Des droits de la tristesse comparés à ceux de la joie.   Mer 4 Nov - 18:21

Tout à fait injuste, pour ma part je pense que même joyeux on a le droit d'être fatigué... Le contraire m'a été moins prouvé mais qui sait... :/

En espérant que tu as pu te reposer :green:

_________________
°L°
|/|
aa/_y
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moshé
Ancien


Nombre de messages : 1683
Age : 107

MessageSujet: Re: Des droits de la tristesse comparés à ceux de la joie.   Dim 29 Nov - 13:54

Olio WaAny a écrit:
Tout à fait injuste, pour ma part je pense que même joyeux on a le droit d'être fatigué... Le contraire m'a été moins prouvé mais qui sait... :/

En espérant que tu as pu te reposer :green:

Quand on est joyeux dans le sens d'être bourré, soul, défoncé, on a tendance à ne plus trop bouger et donc on commence à fatiguer et à dormir ! ^^ :green:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des droits de la tristesse comparés à ceux de la joie.   Aujourd'hui à 17:15

Revenir en haut Aller en bas
 
Des droits de la tristesse comparés à ceux de la joie.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Huit antivirus gratuits testés et comparés
» À L'AIDE !! C'est quoi les droits d'auteur ????
» Donner des droits d'admin a un autre groupe
» Mettre de la musique sur votre forum : Vos droits à connaître
» UN MODERATEUR A T'IL TOUS LES DROITS.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AnaBoten :: Exlude-2 :: Discussions-
Sauter vers: