Forum d'une communauté loufoque.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Question

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Grozna
Administration


Nombre de messages : 4522
Age : 27
Localisation : A ma droite.

MessageSujet: Question   Mer 12 Déc - 0:00

Comment doit-on concevoir le bonheur ?

Le bonheur passe-t-il par la réalisation de nous-même au travers de grands principes et de grands projets, au travers de la satisfaction que nous pouvons nous apporter à nous-même et à notre entourage sur le long terme, et qui soit enrichissant (pas forcément pécuniairement même, et souvent le contraire)

Ou bien n'atteint-on le bonheur qu'à travers une succession de menus plaisirs simples mais joyeux, comme par exemple les "pêchés" tant prônés par Shimra, en sachant vivre gaiement et joyeusement au jour le jour et profiter de tout ce qui nous arrive ?

En d'autres termes, doit-on sacrifier toutes choses à nos principes pour fonder un bonheur incertain et intangible mais nous permettant de nous estimer nous-même, ou bien faut-il savoir accepter ce que les aléas de la vie nous donne, sans se soucier d'autre chose que de vivre bien dans un bonheur en préfabriqué ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grozna
Administration


Nombre de messages : 4522
Age : 27
Localisation : A ma droite.

MessageSujet: Re: Question   Mer 12 Déc - 19:56

Vous savez que même un "J'en ai rien à foutre" serait pour moi un élement de réponse ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Potaytoz
Ancien


Nombre de messages : 1616
Age : 26

MessageSujet: Re: Question   Mer 12 Déc - 20:48

J'en ai rien à foutre alors viens pas m'faire chier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diurnambule
Ancien


Nombre de messages : 1565
Age : 26
Localisation : Plus très loin

MessageSujet: Re: Question   Lun 16 Mar - 21:53

En même temps, le bonheur, c'est assez vaste comme notion.
Pour certains, le bonheur se résume à une cuillère et un pot de nutella.
Pour d'autres, le bonheur ne se trouve que dans la contemplation d'un ciel étoilé.
D'aucuns ne trouvent le bonheur que dans un ébat fougueux sous la couette quand certains autres se contentent d'un baiser et d'une étreinte passionnée.
Il en est pour qui le bonheur est abstrait. Il en est pour qui le bonheur est l'inaccessible but de l'existence.

Cette dernière idée est sûrement la plus répandue. Après tout, cette sensation de plénitude qui n'est pas seulement passagère n'est-elle pas une des choses les plus prisées ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frikadel
Ancien


Nombre de messages : 185
Age : 27

MessageSujet: Re: Question   Lun 16 Mar - 22:20

il faut dire que chacun trouve son bonheur ou il veut en fonction de ses envies; de ses gouts, certain veulent un en effet plusieurs petit bonheur ajoutéet d'autre préfère trouvé le bonheur éternelle !
cependant -et d'aprés moi- la recherche du bonheur eternele mene également a la recherche de la monotonie eternelle!
aprés moi ce que j'en dit !
Potaytoes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
absent
Ancien


Nombre de messages : 2112
Age : 26
Localisation : Inconnu à cette adresse.

MessageSujet: Re: Question   Mar 17 Mar - 8:56

Je n'ai qu'une chose à dire :

Le bonheur, c'est les autres qui le définissent.

_________________
Il ne faut pas confondre antithèse et esprit de contradiction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blabla
Ancien


Nombre de messages : 1072
Age : 28
Localisation : de là ou j'écris ou là où je vis

MessageSujet: Re: Question   Mar 17 Mar - 12:36

Alors moi je me ferai un plaisir de vous répondre.

Déjà il faire la différence avec le bonheur, et la joie.

Je pense que le bonheur est sur le long terme, c'est à dire "pour toute une vie" et pour moi ce serai d'avoir 4 gosses, un bon marie, mon métier de commerciale, une grande maison à la montagne, un gros chien: un Saint Bernard ou un bobtel et une subarou. Avoir une vie quand même les emmerdes quotidiens, un client pas content, les enfants qui nous saouls, les engueulades avec mon marie, mais avoir tout simplement une vie normale;

Par contre ce qui me rend joyeuse: avoir des clients et un patron content de mon travail, mon mec qui me dit qu'il m'aime, mes amis qui me disent: tu fais chier mais je t'aime quand même. Et bien sur du chocolat, dans la bouche.

Es tu content de ma réponse l'absent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Potaytoz
Ancien


Nombre de messages : 1616
Age : 26

MessageSujet: Re: Question   Mar 17 Mar - 12:56

Je suis assez d'accord avec ta nuance, sincèrement.

Bon bien sûr après j'ai une autre vision du bonheur sur le long terme, et je ne sais pas si le bonheur dont tu parles c'est vraiment une vision du bonheur ou bien un rêve, un peu chimérique, que tu vises à atteindre et que c'est cette tentative à l'atteindre qui serait le bonheur. Ce que tu dis un peu après en quelques sortes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
absent
Ancien


Nombre de messages : 2112
Age : 26
Localisation : Inconnu à cette adresse.

MessageSujet: Re: Question   Mar 17 Mar - 14:27

Citation :
Es tu content de ma réponse l'absent.
Chacun à sa réponse. Moi je disais juste que le bonheur n'est pas défini par soi-même.


Citation :
Le bonheur passe-t-il par la réalisation de nous-même au travers de grands principes et de grands projets, au travers de la satisfaction que nous pouvons nous apporter à nous-même et à notre entourage sur le long terme, et qui soit enrichissant (pas forcément pécuniairement même, et souvent le contraire)

Ou bien n'atteint-on le bonheur qu'à travers une succession de menus plaisirs simples mais joyeux, comme par exemple les "pêchés" tant prônés par Shimra, en sachant vivre gaiement et joyeusement au jour le jour et profiter de tout ce qui nous arrive ?

En d'autres termes, doit-on sacrifier toutes choses à nos principes pour fonder un bonheur incertain et intangible mais nous permettant de nous estimer nous-même, ou bien faut-il savoir accepter ce que les aléas de la vie nous donne, sans se soucier d'autre chose que de vivre bien dans un bonheur en préfabriqué ?
Sinon, j'aurais dit que tu as raison, Grozna, mais ta dernière expression m'a fait tiquer.
"Bonheur en préfabriqué ?" Non, tu te crée ton bonheur. c'est toi qui le définit.
Pour moi le bonheur en préfabriqué désigne un bonheur trop petit pour être satisfait et un bonheur qu'on veut t'imposer. Bref, tout sauf le vrai bonheur.

_________________
Il ne faut pas confondre antithèse et esprit de contradiction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WaAny
Ancien


Nombre de messages : 4148
Age : 27

MessageSujet: Re: Question   Mar 17 Mar - 18:37

Aller un peu de philo...

Le bonheur en lui même n'est pas si mal mais ce ne serait pas le désir du bonheur le plus important ?

_________________
°L°
|/|
aa/_y
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diurnambule
Ancien


Nombre de messages : 1565
Age : 26
Localisation : Plus très loin

MessageSujet: Re: Question   Mar 17 Mar - 19:00

Je ressortirai bien ma dissert' de philo sur le bonheur de term. mais j'ai pas le courage^^

Au pire, on peut en chopper une sur le net XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blabla
Ancien


Nombre de messages : 1072
Age : 28
Localisation : de là ou j'écris ou là où je vis

MessageSujet: Re: Question   Mer 18 Mar - 14:47

Non il fait exprès c'est à nous de faire jouer l'esprit, mais il est vrai que c'est le désir du bonheur qui est important, mais il est surtout plus important s'il est possible de l'atteindre. Et là ou je veux en venir,

Ne pas confondre, espoir, rêve et bonheur.

Le bonheur différemment des autres est un sentiment de bien être, que l'on veut atteindre tout le long de sa vie, mais qui en plus est possible de le réaliser. Parce qu'on a les moyens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WaAny
Ancien


Nombre de messages : 4148
Age : 27

MessageSujet: Re: Question   Mer 18 Mar - 18:13

Oui mais lorsque l'on a atteint cet état de bonheur, est-on heureux pour autant ? Hélas non... dans notre jargons c'est la Blasé'attitude. ^^

_________________
°L°
|/|
aa/_y
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diurnambule
Ancien


Nombre de messages : 1565
Age : 26
Localisation : Plus très loin

MessageSujet: Re: Question   Mer 18 Mar - 23:13

Moi je dis, le bonheur, l'état de plénitude, c'est quand notre plaisir atteint son paroxysme, quand tout autour de nous disparaît dans un brouillard d'extase, quand on a le sentiment que, quoi qu'il arrive, rien ne pourrait nous rendre plus heureux encore...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blabla
Ancien


Nombre de messages : 1072
Age : 28
Localisation : de là ou j'écris ou là où je vis

MessageSujet: Re: Question   Jeu 19 Mar - 15:27

c'est jolie ce que tu as dit, mais justement, il faut peut-être faire la déférence entre être heureux et être dans le bonheur. Car quand on est est heureux, généralement ça ne dure pas longtemps.

Alors que quand on est dans le bonheur, c'est qu'on le vit, et justement après il faut le préservé, c'est comme l'amour. Il n'est jamais acquis il faut le raviver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
absent
Ancien


Nombre de messages : 2112
Age : 26
Localisation : Inconnu à cette adresse.

MessageSujet: Re: Question   Jeu 19 Mar - 16:30

Citation :
c'est jolie ce que tu as dit, mais justement, il faut peut-être faire la déférence entre être heureux et être dans le bonheur. Car quand on est est heureux, généralement ça ne dure pas longtemps.

Alors que quand on est dans le bonheur, c'est qu'on le vit, et justement après il faut le préservé, c'est comme l'amour. Il n'est jamais acquis il faut le raviver.
Pour ça, rien de plus facile. Il faut traverser des épreuves (tout et n'importe quoi). Cela soude les gens... à condition de surmonter ces obstacles...

_________________
Il ne faut pas confondre antithèse et esprit de contradiction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diurnambule
Ancien


Nombre de messages : 1565
Age : 26
Localisation : Plus très loin

MessageSujet: Re: Question   Lun 23 Mar - 22:58

Surmonter les obstacles....
mmh
Ça me fait penser que ce n'est qu'à travers les épreuves que l'on traverse que l'on distingue ceux qui nous sont vraiment proches.
Cependant, je n'irais certainement pas jusqu'à aller dire qu'il nous faut parcourir une route semée d'embûches dans le seul but de trouver ceux qui formeront - avec nous - notre bonheur.
Dans un sens, je dirai que le bonheur, il faut avant tout se l'imaginer, se le façonner pour que sa réalisation ne soit effective qu'avec son entourage (puisqu'on ne s'accomplit que par le regard d'autrui).
Enfin... tout n'est qu'affaire de point de vue^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blabla
Ancien


Nombre de messages : 1072
Age : 28
Localisation : de là ou j'écris ou là où je vis

MessageSujet: Re: Question   Ven 27 Mar - 17:37

Mais a savoir que le bonheur il faut oui, se l'imaginer, mais ne pas non plus en faire un rêve irréalisable.

Et pas forcément à deux, il y en a qui sont dans le bonheur en étant seul. Et puis je pense que nos conception de bonheur évolue, en fonction de notre état d'esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WiniFred
Ancien


Nombre de messages : 78
Age : 28
Localisation : De là à de là...

MessageSujet: Re: Question   Mer 1 Avr - 11:19

Le bohneur n'est qu'un rêve personnes n'atteint jamais un état de bohneur total, quand vous finissait par avoir l'impression d'être heureux il vous arrive toujours un événement qui brise ce bohneur, c'est se qu'ont appelle un ascenceur émotif le bonheur c'est comme le coeur d'un homme dans le coma le pic monte puis redescand ce n'est jamais régulier le bohneur a long terme n'existe pas on voudrait qu'il existe mais malheureusement la vie en decide autrement....! On ce voile la face pour ce convaincre de ce bohneur mais si un jours vous ouvrez les yeux vous tombez....

Que de la m...... désoler j'essayer d'être dans le coup mais mes cours de philo sont trop loin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blabla
Ancien


Nombre de messages : 1072
Age : 28
Localisation : de là ou j'écris ou là où je vis

MessageSujet: Re: Question   Mer 1 Avr - 11:46

Je ne suis pas trés d'accord avec toi, justement je pense que le bonheur est un état générale, il faut le voir dans sa golobalité.

La vie est effectivement faite de manière à ce qu'il vous arrive de tomber dans des trous et à ce niveau là je suis d'accord avec toi.

Mais comme jel'ai dit précédemmment, si tu fait le métier que tu as voulu faire, tu as un mari qui t'aime des enfants, de l'argent. Bref ce dont tu as toujours voulu: tu as atteint le bonheur. Mais il n'esxclu pas, que tu vas avoir un accident de voiture, que tu vas t'engueuler avec ton marie et te disputer avec tes enfants.

Donc le bonheur est un état global, dans une vie semée d'embuche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diurnambule
Ancien


Nombre de messages : 1565
Age : 26
Localisation : Plus très loin

MessageSujet: Re: Question   Mer 1 Avr - 12:34

C'est quand même vachement réducteur ce que tu dis Blabla. Parce que s'il faut obtenir tout ce qu'on a toujours souhaité pour atteindre le bonheur, on n'est pas près de l'avoir ce Nirvana !
Sauf jackpot(s), parvenir à voir tous nos rêves se réaliser c'est quand même super rare. T'arriveras jamais réellement à se retrouver dans la situation idéale que tu as toujours voulu. Le croire c'est se morfondre dans une utopie.
Certes, on peut réussir ce qu'on se donne les moyens de réussir. Mais t'auras JAMAIS, je dis bien JAMAIS (^^), tout ce que tu veux.
Tu peux avoir un mari qui t'aime, mais ce ne sera pas le mari dont tu rêvais.
Il y aura toujours des différences contre lesquelles on ne peut pas agir.

D'autre part, il faut comprendre que s'il faut réunir toutes ces choses dont tu parles, ça risque de prendre des années et des années avant de pouvoir toucher au but. Le bonheur (ne pas confondre avec plaisir) c'est obtenir une quiétude, un sentiment de plénitude incommensurable. Et ça ne peut être provoqué que par un seul évènement. T'as un copain (au sens petit-ami) qui t'aime, tu passes de super bons moments avec lui, ça c'est le bonheur. Tu viens de te donner à fond dans un job qui te plaît, tu en vois les effets, les récompenses, c'est le bonheur.

Enfin bref, tout avoir n'est pas la condition sine qua non pour avoir un peu de bonheur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Question   Aujourd'hui à 9:27

Revenir en haut Aller en bas
 
Question
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» question jeu
» le tchat question
» j'ai deux question qui m'intrigue
» Question sur couleurs de WB
» Question! Jeux de Société

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AnaBoten :: Exlude-2 :: Débats-
Sauter vers: